Droits réservés

Les photos et les textes de ce blog ne sont pas libres de droits. All rights reserved, donc. Bin oui.

mardi 29 septembre 2015

Le Azuki ou haricot rouge du Japon

Illustration_azuki

Incontournable azuki

Très apprécié en Asie (et particulièrement au Japon) car extrêmement savoureux et raffiné, il est par conséquent beaucoup utilisé en cuisine, de préférence sucrée (dans la presque majorité des desserts, en fait).
On dit haricot rouge mais il en existe aussi des blancs, des noirs, des gris et des avec des petites taches.
C’est juste que les plus courants sont rouges.
Au Japon, le azuki se place en deuxième position dans le top 2 des légumineuses, juste derrière l'indétronable soja (évidemment !). D’ailleurs, il est parfois appelé « shozu » (petit haricot) en opposition avec le soja, qui lui est dit « daizu » (grand haricot)

Mais comment le déguste t-on ?

Il est consommé essentiellement sucré, donc, comme on a dit.

Illustration_yokan

Sous forme de pâte de fruit confit : le Yokan.
Très fin, très léger, très bon (on en parle ici).
La plupart du temps présenté en vrac ou en petite brique.


 
Illustration_desserts_azuki 

Mélangé à de la gelée d’agar-agar puis présenté en cubes pour mettre avec des entremets ou de la salade de fruits.




Mijoté avec du sucre et consommé tel quel ou malaxé jusqu’à obtention d’une pâte de consistance variable (Anko ou An).
L’anko est utilisé comme fourrage dans de nombreuses pâtisseries :
Illustration_taiyaki 
♥︎ les Taiyaki
(gaufres en forme de poisson)
   On en parle aussi ici.
Illustration_daifuku

♥︎ les Daifuku et Mochi
   (gâteaux de pâte de riz gluant)



illustration_dorayaki♥︎ les Dorayaki
   (sorte de pancakes fourrés).
   Retrouvez-les en détail ici :)


illustration_manju♥︎ les Manju
   (petites brioches cuites à la vapeur)





Illustration_amanatto En Amanatto (juste cuit entier puis roulé dans le sucre). 



 
Illustration_anko 
En Anko, simple purée (pour fourrer certaines crèmes glacées, par exemple).


Illustration_oshiruko

En Oshiruko (soupe) dont il existe de nombreuses versions, par exemple avec des graines de lotus et des zestes d’orange.
 
Illustration_azuki_germé

On le consommer sous forme de graines germées.
Illustration_infusion_azuki


On peut également en faire des infusions à partir d'azuki en poudre.
Illustration_sekihan
En Sekihan, où à l’occasion des repas de fête, on prépare les azukis avec du riz blanc, l’association du rouge et du blanc symbolisant à la fois l’opulence et le pays (cf. drapeau)



Les différentes consistances d’Anko (pâte d'azuki)

  • Tsuban : azukis cuits et sucrés mais entiers
  • Tsubushian : tsuban écrasé (ou purée avec des morceaux)
  • Koshian : purée très lisse
  • Sahashian : pâte reconstituée à partir de poudre
Ces distinctions sont valables aussi pour le shiro (haricot blanc) et le kuri (châtaigne). 

Ce petit haricot est presqu’un alicament !

Il est recommandé pour lutter contre plusieurs maux du quotidien :

  • Lombalgie (mal au dos) 
  • Mictions fréquentes (pipi) 
  • Aérophagie 
  • Diabète sucré 
  • Vomissements 
  • Troubles rénaux
  • Œdèmes…

Très riche en plein de choses bonnes, il est source de :

  • Magnésium
  • Potassium
  • Zinc
  • Fer
  • Cuivre
  • Manganèse
  • Vitamine B
  • Fibres solubles
  • Protéines

Du coup, forcément, il a de nombreuses propriétés :

  • Tonifie les reins 
  • Tonifie la rate
  • Disperse le froid
  • Réduit la tension artérielle
  • Réduit le cholestérol 
  • Diurétique naturel…


Alors je n'aurais qu'un conseil : si vous ne le connaissez pas,
goutez-le et si vous l'aimez, mangez-en plein !

2 commentaires :

  1. Joli tour du haricot.
    Souvenir aussi d'un concours de Mochi !
    Bravo Polinou

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, un grand moment… :)
    Mais je traiterai le mochi avec tous les égards qu'il mérite dans un prochain article.
    ♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎

    RépondreSupprimer

Quelque chose à dire ?
Ne cherchez plus, c'est ici :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...